japan national, yui susaki, susaki, dosho, higuchi, lutte, lutte gréco-romaine, ota, paris

Japon : un duo de médaillés d'argent olympique échoue lors des sélections des Championnats de Paris

By Ken Marantz

TOKYO (18 juin) - Le fait d'avoir ajouté une médaille de bronze olympique à son palmarès est certainement un exploit dont on peut être fier. Mais comme l'ont constaté Rei HIGUCHI et Shinobu OTA, c'est un exploit qui ne fait pas pencher la balance pour les sélections de l'équipe du monde de 2017.

Higuchi et ota, qui ont tous deux remporté l'argent aux Jeux Olympiques 2016 de Rio, n'ont pas réussi à se qualifier dans l'équipe qui se rendra aux Championnats du Monde de Paris cet été. Il se sont inclinés lors du dernier jour de compétition des Championnats Nationaux du Japon à Tokyo.

Higuchi, vice-champion à 57 kg à Rio, a perdu en finale à 61 kg face à Rinya NAKAMURA, 14-5. Ce dernier se qualifie pour les Championnats de Paris.

Le champion d'Asie Kenichiro FUMITA, qui a battu Ota en décembre aux Championnats Nationaux en lutte gréco-romaine à 59 kg, a battu son rival une nouvelle fois en finale 6-2 et a remporté un ticket pour Paris.

"Je me suis rendu à plusieurs Championnats du Monde en tant que partenaire d'entrainement et j'ai simplement regardé la compétition, ce qui était très difficile et frustrant" raconte Fumita.

"Je savais que je devais remporter une médaille. Ce rêve est maintenant devenu réalité et je me rendrai aux Championnats en tant que compétiteur. Je vais viser l'or et me préparer minutieusement."

Pour les japonais, la sélection est faite d'après les résultats obtenus lors des deux compétitions nationales. Les vainqueurs des Championnats de Décembre, La Coupe de l'Empereur, obtiennent automatiquement une place dans l'équipe mondiale s'ils remportent la Coupe Meiji.
 

En lutte libre, Yuhi FUJINAMI a gagné à 70 kg face au vainqueur de la Coupe de l'Empereur et du médaillé de bronze des Championnats d'Asie Momojiro NAKAMURA, gagnant 10-0 par supériorité technique en 1:14 en demi-finale.

Fujinami s'est également qualifié pour les playoff en battant le champion en titre Nobuyoshi TAKOJIMA, 10-2 en finale.

Atsushi MATSUMOTO continue à progresser après sa transition de la lutte libre à la lutte gréco-romaine. Il a gagné à 85 kg 4-1 face à Kanta SHIOKAWA et s'est qualifié dans l'équipe qui partira à Paris.

Matsumoto, qui a remporté le titre d'Asie à New Dehli en mai, a perdu en demi-finale 2-1 face à Masato SUMI, qui a son tour s'est incliné 4-1 face à Shiokawa en finale.

Matsumoto a remporté les cinq dernières Coupes Meiji auxquelles il a participé en lutte libre, avant de passer à la lutte gréco-romaine et d'échouer lors des qualifications pour Rio.

Fumita et Ota se fréquentent depuis des années en tant qu'anciens coéquipiers de la Nippon Sport Science University, ou Fumita, 21 ans, étudie toujours. Ota et Fumita, qui sont actuellement No. 2 et No. 3 mondiaux, s'entrainent toujours ensemble à la NSSU.

Fumita a battu le médaillé d'argent des JO de Rio à  la Coupe de L'Empereur, et a remporté l'or aux Championnats d'Asie. Mais Ota a montré qu'il n'allait pas s'incliner si facilement en battant Fumita en finale du Cerro Pelado International à Cuba.

"En février, il m'a battu en finale à Cuba, ce qui était vraiment décevant" déclare Fumita. "J'ai remporté les Championnats d'Asie mas je n'étais pas satisfait de ma performance. J'ai tout misé sur ce tournoi."

En finale, les deux lutteurs ont remporté un point pour passivité, mais Fumita a repris l'avantage quelques secondes plus tard. Il a marqué un autre point et a scellé sa victoire, qu'il a célébrée avec un back flip.

"Je n'avais pas peur" dit Fumita. "Je n'ai pas paniqué. Si je ne commets pas d'erreur, une minute est un laps de temps suffisant pour marquer des points. Le fait de rester calme m'a permis de le faire."

Tout comme Fumita et Ota, Nakamura et Higuchi se connaissent bien. Ils se sont affrontés plusieurs fois en tant qu'adolescents. Nakamura se rend à la Senshu University, et Higuchi fait partie de la NSSU.

"Nous nous sommes affrontés plus de dix fois, mais c'est la première fois depuis le collège que je remporte un tournoi individuel" déclare Nakamura, qui a remporté la Meiji Cup à 57 kg l'année passée. "J'ai l'impression d'avoir franchi un mur."

En finale, Nakamura a gagné 14-5 face à Higuchi .

Higuchi a été plus prudent aux playoff, et a pris l'avantage 5-1 en seconde période. Mais Nakamura a marqué plusieurs prises à quelques secondes de la fin du match.

"Aujourd'hui je n'étais pas assez bon pour gagner" déclare Higuchi, qui a été battu en demi-finale à New Dehli en 2017 et a du se contenter de la médaille de bronze. "Nakamura s'était bien renseigné sur moi. Je n'étais pas assez fort."

La victoire de Nakamura est signifiante, puisqu'il se remet d'une opération de l'épaule qu'il a subie l'année passée. C'est la performance d'Higuchi qui l'a motivé.

"Je l'ai regardé depuis mon lit d'hôpital" raconte Nakamura. "Je l'ai trouvé super. Je ne pouvais pas faire beaucoup de choses pendant que j'étais blessé mais je me suis attelé à ma tâche et ca a payé aujourd'hui."

Rien n'arrête les Golden Girls

Il y a eu moins de surprises chez les femmes. Les médaillées d'or Risako KAWAI (60kg) et Sara DOSHO (69kg) ont facilement remporté le tournoi.

Yui SUSAKI, Eri TOSAKA et Miho IGARASHI ont remporté l'or aux Championnats d'Asie et sont certaines d'être qualifiées pour les Championnats de Paris, mais doivent encore attendre la confirmation. L'équipe féminine sera choisie par la Fédération de lutte du Japon d'après les résultats des deux championnats nationaux et d'autres facteurs.

Kawai, qui a remporté la Meiji Cup, s'est fait peur en finale face à la championne en titre Yui SAKANO, qui la menait de quatre points.

Mais elle a rapidement repris le contrôle du match et a gagné 14-4 par supériorité technique en 5:02. C'est le troisième titre de sa carrière. Elle avait déja gagné en 2012 à 51 kg et en 2015 à 63kg.

"Je savais quelle prise elle favorisait" raconte Kawai. "Je me suis concentrée uniquement sur mes prises et non sur celles de mon adversaire."

Si elle est sélectionnée pour Paris, Kawai tentera de remporter son premier titre mondial. Elle avait remporté l'argent en 2015 à 63 kg.

"Je ne pense pas que je peux gagner si je continue comme cela. Je dois repenser ma technique depuis le début" insiste Kawai.

Dosho, triple médaillée mondiale, tentera également de remporter sa première médaille d'or.

Résultats

Lutte libre

61kg (12 inscriptions)


Finale - Rinya NAKAMURA df. Rei HIGUCHI, 14-5
3ème Place - Taishi NARIKUNI and Shoya SHIMAE

70kg (12 inscriptions)

Finale - Yuhi FUJINAMI df. Nobuyoshi TAKOJIMA, 10-2
3ème Place - Momojiro NAKAMURA and Shun ITO

Lutte gréco-romaine
59kg (13 inscriptions)


Finale - Kenichiro FUMITA df. Shinobu OTA, 6-2
3ème Place - Hayanobu SHIMIZU and Masuto KAWANA

85kg (8 inscriptions)

Finale - Kanta SHIOKAWA df. Masato SUMI, 4-1
3ème Place - Atsushi MATSUMOTO and Taichi OKA

Lutte féminine

48kg (9 inscriptions)

Finale - Yui SUSAKI df. Miho IGARASHI, 3-0
3ème Place -Yuki IRIE and Miyu NAKAMURA 

60kg (7 inscriptions)

Finale - Risako KAWAI df. Yui SAKANO by TF, 14-4, 5:02
3ème Place - Atena KODAMA and Miki KAWAUCHI

69kg (6 inscriptions)

Finale - Sara DOSHO df. Miwa MORIKAWA by TF, 12-1, 4:35
3ème Place - Chiaki IIJIMA and Yuka KAGAMI

 

 

 

#WrestleElJadida

L'Égypte remporte quatre médailles d'or et le titre de champion d'Afrique

By Vinay Siwach

En cours de traduction

EL JADIDA, Maroc (22 mai) -- Pour la deuxième journée consécutive, l'Égypte et l'Algérie se sont livrées à une course passionnante pour le titre par équipe aux Championnats d'Afrique.

L'Egypte, après avoir remporté le titre par équipe en gréco-romaine samedi par un point, a devancé l'Algérie pour le titre par équipe en libre, alors que les championnats continentaux se terminaient à El Jadida.

L'Égypte a terminé avec 195 points pour prendre la tête du classement, tandis que l'Algérie a obtenu 178 points. L'Afrique du Sud a terminé avec 93 points pour prendre la troisième place.

Les deux nations étaient à égalité pour les médailles d'or (4), mais les lutteurs égyptiens ont atteint les médailles dans les 10 catégories de poids, tandis que l'Algérie a terminé la compétition en 57 kg et n'a pas pu entrer en 125 kg, ce qui lui a fait le plus mal.

Mostafa ELDERS (EGY)Mostafa ELDERS (EGY) won the 97kg gold medal. (Photo: UWW / Bayrem Ben Mrad)

In a crucial gold medal bout, Mostafa ELDERS (EGY) defeated U20 world bronze medalist Nicolaas DE LANGE (RSA) 7-0 at 97kg despite starting as the underdog.

De Lange was expected to win his first gold at African Championships but Elders had different ideas. He began with a quick takedown and roll to lead 4-0. De Lange went for Elders' leg on multiple occasions but could not finish a single move. The Egypt wrestler led 5-0 at the break.

Elders shifted to defense in the second period and De Lange found it extremely difficult to score. He was for fleeing during a stepout which gave a tiring Elders two more points. He managed to play out the remaining time on the clock to seal the team title for Egypt.

In another high-stake final, Tokyo Olympian Amr Reda RAMADAN (EGY) clinched his second African title by winning the gold medal at 74kg. In a bout he was expected to win comfortably, Ramadan trailed junior African champion Adelkader IKKAL (ALG) 5-1 after two minutes. 

Ikkal tried to shoot for Ramadan's legs numerous times in the second period but ended up giving up points which proved to be his undoing. Ramadan scored eight straight points on counters to win 9-5.

At 125kg, Youssif HEMIDA (EGY) made a mockery of his competition in the nordic bracket. With only three wrestlers entered, Hemida scored 11-0 wins over Anas LAMKABBER (MAR) and Hamza RAHMANI (TUN) to clinch the gold medal.

The former U23 World silver medalist, who trains in the USA, showed the gulf in the class in wrestling as Lamkabber and Rahmani looked out of sorts on the mat.

The fourth gold for Egypt came at 57kg as Gamal MOHAMED (EGY) held off Ebikewenimo WELSON (NGR), 5-0 in the final. In a controlled bout, Mohamed got the first point for Welson's passivity to lead 1-0 at the break.

He scored a takedown in the second period and wait for the clock to expire while fending off Welson's attacks. He got another takedown at the end off a desperate attack by Welson.

For Algeria, Tokyo Olympian Fateh BENFERDJALLAH (ALG) won his first senior African gold medal with a 6-2 win over Mahmoud BADAWI (EGY). He scored all of his six points in the first period while giving up two in the second.

The 21-year-old continues to improve at the senior level after qualifying Algeria for the Tokyo Olympics last year. The top seed in El Jadida began the tournament with an 11-0 win before pinning Edward LESSING (RSA) in the semifinal.

Mohammed FARDJ (ALG)Mohammed FARDJ (ALG) defended his 92kg gold at the African Championships. (Photo: UWW / Bayrem Ben Mrad)

Another Olympian who won the gold for Algeria was Mohammed FARDJ (ALG). Unlike Benferdjallah, Fardj displayed a dominating performance in the 92kg final against Imed KADDIDI (TUN). He won 11-0 to defend his title.

He outscored his opponents 34-0 over three bouts in what was a stunning performance throughout the day.

The fourth gold medal for Algeria was won by Chems FETAIRIA (ALG) who defeated Youssef AIT BOULAHRI (MAR), 13-3 in the 79kg final to win his first African title.

A trip and gut wrench gave Fetairia four points but Boulahri also got two for holding Fetairia in danger in the same sequence as the score read 4-3. But Fetairia launched a suplex in the first period for four before a match ending four-pointer in the second period.

79kg was also the weight where Mauritius won their first freestyle medal in 20 years. Jean STE MARIE (MRI), who lost to Boulahri 14-12 in the semifinal, defeated Donald MABUSELA (RSA), 12-2 in the bronze medal bout to end his country's 22-year wait for a freestyle medal.

The remaining two gold medals were captured by Guinea-Bissau as Mbunde CUMBA MBALI (GBS) claimed the 65kg title while Bacar NDUM (GBS) won the gold at 70kg by defeated Algerian opponents.

In the 65kg final, defending champion Cumba Mbali scored three points in the first period against Chouaib SAHRAOUI (ALG) and went into a shell. He was warned for passivity but that only cost him one point. He hung on for a 3-1 win and his third straight African Championships title.

Ndum was more dominant as he defeated Rami BRINIS (ALG), 9-0 in the 70kg final to become a first-time African champion.

Ndum's run in El Jadida included two technical superiority wins in the quarterfinal and semifinal before he maintained the clean slate in the final as well.

Another star from the country, Tokyo Olympian Diamantino IUNA FAFE (GBS) suffered a heartbreaking 2-1 loss to Welson in the 57kg semifinal. But he bounced back to claim the bronze medal with a 10-0 win over Rabby KILANDI (COD).

Freestyle Results

57kg
GOLD: Gamal MOHAMED (EGY) df. Ebikewenimo WELSON (NGR), 5-0 

BRONZE: Omar FAYE (SEN) df. Jakobo TAU (RSA), 18-11
BRONZE: Diamantino IUNA FAFE (GBS) df. Rabby KILANDI (COD), 10-0

61kg
GOLD: Abdelhak KHERBACHE (ALG) df. Shehabeldin MOHAMED (EGY), 3-0 

BRONZE: Sofiane EL KHAMER (MAR) df. Jordan Ngalula KABONGO (COD), 10-0
BRONZE: Awene DIATTA (SEN) df. Kenneth KOECH (KEN), 10-0 

65kg
GOLD: Mbunde CUMBA MBALI (GBS) df. Chouaib SAHRAOUI (ALG), 3-1

BRONZE: Yehia HAFEZ (EGY) df. Jason AFRIKANER (NAM), 4-3
BRONZE: Otmane EL BAHJA (MAR) df. Raby BAPELEKIA (CGO), 8-7

70kg
GOLD: Bacar NDUM (GBS) df. Rami BRINIS (ALG), 9-0

BRONZE: Mohamed ZORGUI (TUN) df. Anthony WESLEY (CPV), 11-0
BRONZE: Said ELGAHSH (EGY) df. Guy LAGO (CIV), 2-1

74kg
GOLD: Amr HUSSEN (EGY) df. Abdelkader IKKAL (ALG), 9-5

BRONZE: Arno VAN ZIJL (RSA) df. Mamadou DIOUF (SEN), 2-0
BRONZE: Ogbonna JOHN (NGR) df. Brian OLOO (KEN), 10-0 

79kg
GOLD: Chems FETAIRIA (ALG) df. Youssef AIT BOULAHRI (MAR), 13-3

BRONZE: Jean STE MARIE (MRI) df. Donald MABUSELA (RSA), 12-2
BRONZE: Andy MUKENDI (COD) df. Karim ELDOBAY (EGY), 12-6

86kg
GOLD: Fateh BENFERDJALLAH (ALG) df. Mahmoud BADAWI (EGY), 6-2

BRONZE: Ekerekeme AGIOMOR (NGR) df. Sabri MNASRIA (TUN), 9-0
BRONZE: Edward LESSING (RSA) df. Barthelemy TSHOSHA (COD), 8-1

92kg
GOLD: Mohammed FARDJ (ALG) df. Imed KADDIDI (TUN), 11-0

BRONZE: Machiel GROBLER (RSA) df. Timothee TOE (BUR), via forfeit
BRONZE: Noureldin HASSAN (EGY) df. Ahmed SEREHALI (MAR) , 10-0

97kg
GOLD: Mostafa ELDERS (EGY) df. Nicolaas DE LANGE (RSA) , 7-0

BRONZE: Ulrich MANOUAN (CIV) df. John FOLANE (BUR), via forfeit
BRONZE: Mohamed SAADAOUI (TUN) df. Abderrahmane BENACHA (ALG), 10-0

125kg 
GOLD: Youssif HEMIDA (EGY)
SILVER: Anas LAMKABBER (MAR)
BRONZE: Hamza RAHMANI (TUN)

Key match: Youssif HEMIDA (EGY) df. Anas LAMKABBER (MAR), 11-0 (Round 2)