L'Hebdo !

L'Hebdo du 30 juillet !

By Eric Olanowski

En revue, le résultat de la rencontre au sommet entre Chamizo et Burroughs, la domination de Dake et Taylors au tournoi Yasar Dogu, un nouveau prétendant au titre des 76kg, et le championnat du monde des juniors à Rome.

1. Chamizo dompte Burroughs lors d'un combat épique et remporte l'or du Yasar Dogu
Il y a bientôt quatre mois de cela, Jordan BURROUGHS (USA) postait une photo sur Instagram avec la légende suivante : “Si tu veux être le roi, tu dois briser le roi.” C'est ce que Frank CHAMIZO (ITA) a fait samedi, prenant sa revanche sur le champion olympique des JO de Londres dans l'arène olympique pleine à craquer de Bağcılar à Istanbul en Turquie.

Chamizo, double champion du monde, s'est vengé de sa défaite du mois de mai au Beat the Streets de New York, dominant sur critères le quadruple champion du monde 10-10, et s'attribuant la médaille d'or des 74kg du tournoi Yasar Dogu. 

Après le combat, Chamizo a publié une image sur Instagram avec le commentaire suivant : “Quatre mois. Il m'aura fallu quatre mois pour atteindre le toit du monde dans la catégorie des 74kg. Tout était nouveau pour moi, j'avais de valeureux adversaires à affronter, et voici le résultat. Vivement Budapest, c'est le moment de combattre et cette fois il ne pourra en rester qu'un.” 

Avec la victoire de ce weekend, Chamizo met les séries à égalité une partout. La prochaine rencontre potentielle des deux adversaires est lors du championnat du monde de Budapest en Hongrie, en octobre 2018.

Cliquez ICI pour un compte-rendu complet


David TAYLOR (USA) a complété quatre amenés à terre sur la route de l'or du Yasar Dogu. (Photo par Max Rose-Fyne) 

2. Dake et Taylor dominent la compétition pour les USA, qui repoussent l'Iran et s'emparent du titre par équipe
Sélectionnés pour la première fois en équipe mondiale, Kyle DAKE (USA) et David TAYLOR (USA) ont écrasé la compétition, inscrivant sept tombés et une victoire par supériorité technique sur la route de leurs médailles d'or au 46ème tournoi annuel Yasar Dogu.

Dake s'est démarqué en finale face au médaillé de bronze junior Ibrahim YUSUBOV (AZE). L'Américain a marqué trois amenés à terre et deux ceintures en pont, remportant le combat 11-0 dès la première période. C'est la troisième victoire de Dake en compétition internationale après la Coupe Granma en 2014 et le Grand Prix de Paris en 2017.

Son compatriote David Taylor, champion panaméricain 2018, s'est aussi emparé de l'or, décrochant quatre victoires par tombé pour décrocher le titre des 86kg.

Le lutteur, classé second mondial, n'a pas eu besoin de plus de 90 secondes pour écraser Murad SULEYMANOV (AZE) en finale. Après les médailles d'or obtenues au tournoi Ivan Yarygin et au championnat Panaméricain, ceci est le troisième titre individuel de Taylor cette année.

Résultats par équipes 
OR - Etats-Unis (150 points) 
ARGENT - Iran (146 points)
BRONZE - Turquie (125 points)
4ème - Azerbaïdjan (121 points)
5ème - Ukraine (117 points)

Cliquez ICI pour un compte-rendu complet 


Aslanbek ALBOROV (AZE) s'est défait de deux champions olympiques lors du tournoi Yasar Dogu 2018. (Photo par Max Rose-Fyne) 

3. Aslanbek ALBOROV (AZE) aligne deux champions olympiques et un champion du monde des U23 

Aslanbek ALBOROV (AZE), médaillé mondial de bronze 2017, s'est offert un 3-0 sur le chemin de la finale des 97kg, dominant deux champions olympiques et le champion d'Europe 2017.

Alborov a commencé sa journée face à son compatriote Sharif SHARIFOV (AZE), double médaillé olympique, détenteur de l'or de Londres et du bronze de Rio.

Alborov est sorti vainqueur par 1-0 de cette rencontre, probablement décisive quant à qui représentera l'Azerbaïdjan au championnat du monde de Budapest en octobre 2018.

En quart de finale, Alborov a ensuite dominé 9-2 le champion d'Europe 2017 Riza YILDIRIM (TUR).

Puis, passant en demi-finale, Alborov a pris sa revanche sur sa défaite en demi-finale du championnat du monde 2017 face au champion olympique de Rio 2016 Kyle Frederick SNYDER (USA), remportant cette fois le combat 3-3 sur critères. 

Enfin, en combat pour le titre, Alborov a couronné son incroyable série en écrasant le champion du monde des U23 et vice-champion d'Asie Mojtaba GOLEIJ (IRI) 10-0. 


Aline FOCKEN (GER) affirme sa prétention au titre des 76kg en prenant le dessus sur la championne du monde régnante Aline FOCKEN (GER). (Photo par Max Rose-Fyne) 

4. Focken renverse la championne du monde en titre Adar et prend l'or
Aline FOCKEN (GER), seconde mondiale des 69kg en 2017, s'est défaite de la championne du monde 2017 Yasemin ADAR (TUR) 5-3, s'attribuant l'or du #YasarDogu2018 en 76kg. Grâce à cette victoire, Focken rejoint les prétendantes au titre des 76kg de Budapest 2018.

Adar et Focken y retrouveront la quadruple championne du monde Adeline GRAY (USA) et la championne olympique de Rio Erica WIEBE.

Pour preuve de l'équilibre caractérisant cette catégorie de poids, voici les résultats de cinq rencontres entre les quatre prétendantes :
 
Yasemin ADAR (TUR) bat Erica WIEBE (CAN), Klippan Lady Open
Adeline GRAY (USA)  bat  Yasemin ADAR (TUR), Klippan Lady Open
Erica WIEBE (CAN) bat Adeline GRAY (USA), Coupe du Canada

Aline FOCKEN (GER) bat Yasemin ADAR (TUR), Yasar Dogu 
Adeline GRAY (USA)  bat Aline FOCKEN (GER), Klippan Lady Open

5. Le championnat d'Europe juniors commence lundi 
Le championnat d'Europe juniors 2018 prend son envol au Centro Olimpico – PalaPellicone lundi 30 juillet à Rome, en Italie. La lutte gréco-romaine ouvre le championnat, suivi par la lutte féminine, puis la lutte libre clora les débats jusqu'au 5 août.

Cliquez ici pour le PROGRAMME

L'Hebdo dans les réseaux !

1. Big Move Monday! #takedown #doubleleg #throw #wrestling#mma #mixedmartialarts

2. “Championnat par équipes Yasar Dogu 💪🏻nous.” 📸: @magicman_psu

3. “Quel est l'homme....” 📸: @frankchamizo92

4. Quel est votre sport préféré t? #Wrestling 🤼‍♀️ 🤼‍♂️

5 Quand la salle de lutte est trop chaude, posez le matelas au bord du lac ! 🎥: Holly Tappe sur Facebook

L'Hebdo !

L'Hebdo du 17 mars !

By Eric Olanowski

En revue, les performances historiques de Valencia Escoto et Augustin Destribats au tournoi de qualification olympique panaméricain, la qualification pour Tokyo dans chaque catégorie de poids de l'équipe cubaine de lutte gréco-romaine et les qualifications des championnes olympiques Maroulis et Wiebe.

1. Valencia Escoto, première Mexicaine de l'histoire qualifiée pour les JO
Alma Jane VALENCIA ESCOTO (MEX) est devenue la première Mexicaine de l'histoire à parvenir à se qualifier pour les Jeux Olympiques, grâce à sa médaille d'or des 57kg obtenue au tournoi de qualification olympique panaméricain. Elle a remporté ses quatre combats d'Ottawa - dont un par tombé sur la championne du monde Linda MORAIS (CAN) et un par forfait d'Helen MAROULIS (USA).

Valencia Escoto a commencé sa journée par deux victoires décisives sur Betzabeth SARCO COLMENAREZ (VEN) et Nes RODRIGUEZ TIRADO (PUR), qui l'ont placée en demi-finale face à la Canadienne championne du monde en titre des 59kg Linda Morais. 

Lors de cette demi-finale, Valencia Escoto a stoppé un précoce double ramassement de jambe par une projection en contre-offensive. Elle réussit à s'insérer par la droite pour une prise de bras lors de sa tentative et étala son adversaire au sol, prenant la tête 4-0.

Son opposante s'est cependant rapidement remise sur pied, obtenant pratiquement un amené au sol en glissade. Malgré cela, la fraîche olympienne a vu la championne du monde se relever pour la seconde fois de cette première période.

Les marées vont vite, et ce fut au tour de Valencia Escoto de tout faire pour se relever - quand fut sifflée la fin de la première période, qu'elle termine sur un score de 6-2.

Après la reprise, Valencia Escoto para un ramassement de jambe intérieur gauche et étalait Morais en tombé - devenant la première Mexicaine qualifiée en lutte aux Jeux Olympiques.

Agustin DESTRIBATS (ARG) a terminé deuxième des 65kg au tournoi de qualification olympique panaméricain - et qualifie ainsi l'Argentine pour les Jeux Olympiques. (Photo : Tony Rotundo)

2. Destribats met fin à une absence olympique argentine de 24 ans
Agustin DESTRIBATS (ARG) a mis fin à l'absence olympique de l'Argentine depuis 24 ans et qualifie son pays pour les JO de Tokyo suite à sa victoire par tombé sur l'Américain Zain RETHERFORD (USA) en demi-finale des 65kg. Destribats devient ainsi le premier lutteur argentin de lutte libre à obtenir la qualification pour les Jeux Olympiques depuis celle de Paulo IBIRE (ARG) en 1996 pour les Jeux d'Atlanta.

Dans ce combat, Destribats a concédé un double ramassement de jambe et était à un cheveu de subir un croisillon, mais il su parer pour piéger l'Américain sur son dos, le maintenant ainsi pendant 25 secondes pour obtenir le tombé en première  période et une place à Tokyo.

Helen MAROULIS (USA) a qualifié les Etats-Unis pour les JO en 57kg grâce à sa médaille d'argent au qualificatif olympique panaméricain. (Photo : Tony Rotundo)

3. Les championnes olympiques Maroulis et Wiebe qualifient leurs pays pour les JO 
Les championnes olympiques Helen MAROULIS (USA) et Erica WIEBE (CAN) ont obtenu la qualification pour leurs pays pour les Jeux OLympiques de Tokyo après avoir terminé dans les deux premières places de leurs catégories respectives au tournoi panaméricain de qualification olympique, et toutes les deux restent en course pour défendre leurs médailles d'or de Rio 2016.

Maroulis, pour qui il s'agissait de la première compétition internationale depuis le championnat du monde de 2018, a remporté quatre combats avant de déclarer forfait par blessure pour la finale - après avoir qualifié les Etats-Unis en 57kg en demi-finale.

Pour son premier combat, Maroulis s'est facilement défaite de la Canadienne Linda Morias par 10-2, dans ce duel entre une championne olympique et une championne du monde.

Maroulis a ensuite vaincu Giullia RODRIGUES (BRA) et Lissette ANTES (ECU) aux deux tours suivants et n'était alors qu'à un pas d'une seconde place olympique pour les Etats-Unis.

Lors de la demi-finale, Maroulis a écrasé Nes RODRIGUEZ (PUR) 10-0 et obtenu la qualification des USA en 57kg.

Il lui faudra cependant sortir vainqueure des sélections olympiques pour représenter la bannière étoilée aux JO.

La Canadienne Erica Wiebe est la seconde championne olympique à obtenir la qualification pour les JO ce weekend. Wiebe, qui luttait dans sa ville natale d'Ottawa, a remporté le tableau des 76kg et la possibilité de renouveler son titre.

Elle a commencé sa journée par une victoire de justesse par 2-1 sur Aline DA SILVA FERREIRA (BRA), pour enchaîner par deux claires victoires sur Milaimys de la Caridad MARIN POTRILLE (CUB) et Andrimar LAZARO (VEN) et rejoindre Genesis REASCO (ECU) en demi-finale.

Wiebe a vaincu Reasco Valdez par 6-0 en demi-finale, obtenant ainsi une place olympique, puis a déclaré forfait pour blessure pour sa finale contre Aline Da Silva Ferreira, se contentant d'une médaille d'argent.

Wiebe avait remporté les sélections olympiques canadiennes en décembre dernier et représentera le Canada aux Jeux Olympiques de Tokyo en 76kg.

Yosvanys PENA FLORES (CUB) est l'un des six athlètes cubains de lutte gréco-romaine qui représentera son pays aux JO de Tokyo. (Photo : Tony Rotundo) 

4. Cuba envoie ses six lutteurs de GR aux JO ! 
L'équipe cubaine de lutte gréco-romaine s'est rendue au tournoi panaméricain de qualification olympique en quête de quatre places de qualification , car elle en avait déjà remporté deux lors du championnat du monde de Noursoultan grâce aux performances d'Ismael BORRERO MOLINA (CUB) et d'Oscar PINO HINDS (CUB). Ce weekend, trois Cubains ont décroché l'or et un l'argent, d'où le total des catégories qualifiées.

Les trois champions cubains au panaméricain sont Luis Alberto ORTA SANCHEZ (CUB), Yosvanys PENA FLORES (CUB) and Gabriel Alejandro ROSILLO KINDELAN (CUB), tandis que Daniel GREGORICH HECHAVARRIA (CUB) est vice-champion.

En plus de ce succès gréco-romain, les lutteuses cubaines ont également brillé à Ottawa. 

Jusqu'à cette date, Katherine VIDIAUX (CUB) était la seule lutteuse cubaine à avoir lutté aux Jeux Olympiques. Elle sera rejointe par Lianna MONTERO (CUB) et Yusneylis GUZMAN (CUB), chacune vainqueure, en respectivement 50 et 53kg, et qualifiée pour Tokyo.

Athlètes cubains qualifiés en catégories olympiques, lutte gréco-romaine
60kg - Luis Alberto ORTA SANCHEZ (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
67kg - Ismael BORRERO MOLINA (CUB) –  Championnat du monde, médaille d'or
77kg - Yosvanys PENA FLORES (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
87kg - Daniel GREGORICH HECHAVARRIA (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'argent
97kg - Gabriel Alejandro ROSILLO KINDELAN (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
130kg - Oscar PINO HINDS (CUB) – Championnat du monde, médaille d'argent

5. Les tournois de qualification olympique européens et mondiaux reportés
Le tournoi européen de qualification olympique pour les JO 2020, initialement prévu du 19 au 22 mars prochain à Budapest en Hongrie, de même que le tournoi mondial "de la dernière chance" de qualification prévu à Sofia en Bulgarie du 30 avril au 30 mai, ont été reportés à une date ultérieure.

Les deux événements seront reprogrammés, le qualificatif européen probablement pour la mi-mai et le qualificatif mondial début juin.

"Nous suivons attentivement la réponse gouvernementale au COVID-19 et informons nos athlètes, entraîneurs et fans au fur et à mesure," a déclaré M. Nenad Lalovic, Président d'United World Wrestling.

"La procédure de sélection de nos participants olympiques se fera en compétition mais nous devons rester patients et vigilants dans ce combat mondial contre la pandémie. La santé et le bien-être de nos athlètes est une priorité absolue."