L'Hebdo !

L'Hebdo du 26 février !

By Eric Olanowski

En revue cette semaine, le Dan Kolov, les sélections russes pour la coupe de monde de lutte libre, les résultats des Grands Prix d'Allemagne et de Hongrie, le Cerro Pelado.

1. Le Dan Kolov - Nikola Petrov commence jeudi 

Quatre médaillés d'or olympique et quatre champions du monde sont inscrits au tournoi Dan Kolov-Nikola Petrov, le deuxième événement de série de classement de lutte libre et de lutte féminine de la saison.

Le double champion du monde et tenant du titre Geno PETRIASHVILI (GEO) et les champions olympiques Taha AKGUL (TUR), Jordan BURROUGHS (USA), Kyle Frederick SNYDER (USA) et Hassan YAZDANICHARATI (IRI) seront tous réunis à Ruse, en Bulgarie.

Trois championnes du monde en titre illumineront la lutte féminine : Petra OLLI (FIN), RONG Ningning (CHN) et Taybe Mustafa YUSEIN (BUL).

Les champions du Dan Kolov-Nikola Petrov récolteront huit points, les secondes, troisièmes et cinquièmes places rapportant six, quatre et deux points respectivement.

En addition aux points de placement, les lutteurs et lutteuses recevront des points supplémentaires en fonction du nombre d'athlètes de leur tableau. Pour les catégories de poids avec 10 ou moins d'entrées, 6 points seront ajoutés, de 11 à 20 athlètes 8 points, et 10 points pour une catégorie de poids comprenant plus de 20 entrées.

Les deux autres événements de série de classement de lutte libre et de lutte féminine sont le Sassari (le 24 mai) et le Yasar Dogu (le 12 juillet).

Si vous avez manqué le premier, le Yariguin, cliquez ici.

2. Le Hongrois Lorincz décroche un titre au Grand Prix de Hongrie

Viktor LORINCZ (HUN) remporte son second titre de l'année en événement de série de classement par une victoire sans appel 6-0 sur l'Algérien Ivan LIZATOVIC en finale du Grand Prix de Hongrie, catégorie des 87kg, emmenant le pays hôte au sommet du classement par équipe 5 points au-dessus de l'Iran, qui était en tête après que neuf catégories de poids ont été courues.

Lors de la finale, le Hongrois a mis deux fois son adversaire en danger par des ceintures de côté en pont, prenant la tête 5-0 sur Lizatovic après que celui-ci a été averti pour passivité. Une sortie de tapis en seconde période a permis à Lorincz d'atteindre 6-0 et sa deuxième médaille d'or d'événement de série de classement de la saison - Lorincz avait déjà décroché la médaille d'or de l'Open de Zagreb il y a deux semaines.

Lorincz rejoint petit à petit le club fermé des lutteurs gréco-romains prédominants. Il reste cette saison invaincu depuis neuf combats, a conquis six victoires par jeu blanc pour 45 points obtenus et seulement 8 concédés.

Le pays hôte, la Hongrie (91 points), qui n'était même pas dans les cinq premiers à la fin du premier jour du Grand Prix, surpasse l'Iran (86 points) et s'arroge le titre par équipe. L'Ukraine (83 points), la Turquie (68 points) et la Corée (65 points) les suivent.

RÉSULTATS FINAUX
55kg - Ilkhom BAKHROMOV (UZB) df. Reza Kheirollah KHEDRI (IRI), 6-4
60kg - Seunghak KIM (KOR) df. Firuz TUKHTAEV (UZB), forfait pour blessure 
63kg - Shinobu OTA (JPN) df. Erbatu TUO (CHN), 6-0 
67kg - Hansu RYU (KOR) df. Ruslan KUDRYNETS (UKR), 8-1 
72kg - Shmagi BOLKVADZE (GEO) df. Sachino DAVITAIA (GEO), forfait pour blessure  
77kg - Viktor NEMES (SRB) df. Dmytro PYSHKOV (UKR), 2-1 
82kg - Gela BOLKVADZE (GEO) df. Rajbek BISULTANOV (DEN), 7-1
87kg - Viktor LORINCZ (HUN) df. Bachir SID AZARA (ALG), 6-0 
97kg - Tracy Gangelo HANCOCK (USA) df. Fatih BASKOY (TUR), 3-3 
130kg - Heiki NABI (EST) df. Georgi CHUGOSHVILI (BLR), 2-0 

Récap' J1
Récap' J2

3. Annonce des sélections russes pour la coupe du monde 
Les champions du monde Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV (70kg) et Zaurbek SIDAKOV (74kg) mèneront la vingtaine de lutteurs russes sélectionnés pour la coupe du monde 2019 de lutte libre. 

Les champions du monde de lutte libre 2018 seront quelque peu esseulés en l'absence des autres médaillés d'or Zaur UGUEV (57kg), Abdulrashid SADULAEV (97kg) et le deux fois dauphin RASHIDOV Gadshimurad (61kg), une absence compensée par la venue des médaillés de bronze 2018 Akhmed CHAKAEV (65kg) et Akhmed GADZHIMAGOMEDOV (79kg). 

Pour que la Russie décroche la timbale cette année, les représentants du pays hôte devront prendre le meilleur d'un groupe A comprenant une équipe cubaine renaissante, le Japon et la Turquie. 

Les États-Unis mènent le groupe B, où ils rencontreront une forte opposition de la part d'une équipe géorgienne gonflée à bloc par la présence de plusieurs champions du monde et champions olympiques - dont le double champion du monde en titre des poids lourds Geno PETRIASHVILLI. Une jeune équipe iranienne et une Mongolie montante seront aux aguets. 

Groupe A - RUS (1), CUB (4), JPN (5), TUR (8)
Groupe B - USA (2), GEO (3), IRI (6), MGL (7)

La coupe du monde de lutte libre 2019 ouvre le 16 mars prochain à Yakutsk en Russie et sera diffusée en direct sur www.unitedworldwrestling.org. 

Sélections russes pour la coupe du monde 2019
57kg - Muslim SADULAEV                   
57kg - Aryian TIUTRIN             
61kg - Eduard GRIGOREV                   
61kg - Magomedrasul IDRISOV                      
65kg - Akhmed CHAKAEV                   
65kg - Nachyn KUULAR                       
70kg - David BAEV                  
70kg - Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV    
74kg - Zaurbek SIDAKOV                    
74kg - Magomed KURBANALIEV         
79kg - Magomed RAMAZANOV          
79kg - Akhmed GADZHIMAGOMEDOV                      
86kg - Vladislav VALIEV                      
86kg - Dauren KURUGLIEV                  
92kg - Magomed KURBANOV             
92kg - Alikhan ZHABRAILOV               
97kg - Rasul MAGOMEDOV                
97kg - Igor OVSIANNIKOV                   
125kg - Anzor KHIZRIEV                      
125kg - Said GAMIDOV                       

4. Cuba décroche six médailles d'or au Cerro Pelado 
Les lutteurs cubains ont remporté six des huit médailles d'or de lutte libre en jeu au Cerro Pelado de La Havane à Cuba. Les Américains Ben WHITFORD et Brandon SORENSEN s'attribuent les médailles d'or restantes dans les catégories des 61 et 70kg respectivement.

Le Canadien Darthe CAPELLAN (CAN) est le seul lutteur non Cubain ou non Américain à repartir avec une médaille du Cerro Pelado - le bronze de la catégorie des 57kg.

R?ESULTATS
57kg 
OR - Reineri ANDREU ORTEGA (CUB)
ARGENT - Alexei ALVAREZ BLANCO (CUB)        
BRONZE - Frank PERELLI (USA) 

BRONZE - Darthe CAPELLAN (CAN)

61kg
OR – Ben WHITFORD (USA)            
ARGENT - Cory CLARK (USA)

BRONZE - Aleynier HERNANDEZ GUILARTE (CUB)

65kg
OR - Alejandro VALDES TOBIER (CUB) 
ARGENT – Evan HENDERSON (USA)
BRONZE – Dean HEIL (USA) 

Cristian SOLENZAL LOPEZ (CUB) 

70kg    
OR – Brandon SORENSEN (USA)    
ARGENT - Lavion MAYS  (USA)    
BRONZE - David CARR (USA) 
BRONZE Franklin MAREN CASTILLO (CUB)

74kg    
OR - Geandry GARZON CABALLERO (CUB)
ARGENT - Thomas GANTT (USA)           
BRONZE Joey LAVALLEE (USA)
BRONZE - Dan VALIMONT (USA)

79kg - Pas de compétition                                                           

86kg    
OR - Yurieski TORREBLANCE QUERALTA (CUB)      

ARGENT - Kenneth COURTS (USA)        
BRONZE - Brett PFARR (USA) 
BRONZE - Lazaro HERNANDEZ LUIS (CUB)

92kg - Pas de compétition                                               

97kg    
OR - Reineris SALAS PEREZ (CUB)   
ARGENT - Yongen BASTIDAS (CUB)
BRONZE - Kevyn GADSON (USA)

125kg  
OR -  Yudenny ALPAJON ESTEVES (CUB)

ARGENT  - Dominique BRADLEY (USA)
BRONZE - Lazaro SILVA (CUB)

BRONZE - Tanner HALL (USA)

5. Fin du Grand Prix d'Allemagne
Cinq pays se répartissent les médailles d'or de lutte féminine du Grand Prix d'Allemagne tenu le weekend dernier, le Canada et les États-Unis en tête avec chacun trois titres.

Le pays hôte garde deux médailles tandis que le Nigéria et la Russie ont chacun une championne.

La meilleure performance est indiscutablement venue de la championne olympique russe 2012 et médaillée d'argent 2016 Natalya VOROBIEVA (RUS). Il s'agissait pour Natalya, qui a fait son retour sur les tapis il y a trois semaines à l'occasion du Henri Deglane à Nice, de sa seconde participation à une compétition depuis les Jeux de Rio - elle avait donné naissance à un petit garçon juste après.

Natalya Vorobieva a vaincu Martina KUENZ (AUT) en finale et décroche sa première médaille d'or depuis le Golden Grand Prix en 2015. 

RÉSULTATS
50kg 
OR - Whitney CONDER (USA)         
ARGENT - Katharina BAUMGARTNER (GER)     
BRONZE - Victoria ANTHONY (USA)
BRONZE - Emanuela LIUZZI (ITA) 

53kg    
OR - Diana WEICKER (CAN)
ARGENT - Sofia MATTSSON (SWE)        

BRONZE - Jessica BLASZKA (NED) 
BRONZE - Marina RUEDA FLORES (ESP) 

55kg
OR - Cameron GUERIN (USA)

ARGENT - Anastasia BLAYVAS (GER)
BRONZE - Jeannie  KESSLER (AUT)

57kg    
OR - Adekuoroye ODUNAYO (NGR)           
ARGENT - Anna Hella SZEL (HUN)         
BRONZE - Elena BRUGGER (GER)
BRONZE - Francesca INDELICATO (ITA) 

59kg    
OR - Andrea GRASRUECK (GER)
ARGENT - Diana KAYUMOVA (KAZ) 

BRONZE – Debora LAWNITZAK (GER)

62kg
OR - Luisa LIEMESCH (GER)

ARGENT - Johanna MATTSSON (SWE)
BRONZE - Marwa AMRI (TUN) 
BRONZE - Mallory VELTE (USA) 

65kg
OR - Braxton STRONE-PAPADOPOULOS (CAN)
ARGENT - Amanda HENDEY (USA)
BRONZE - Macey KILTY (USA)
BRONZE - JuliaSALATA (USA) 

68kg    
OR - Olivia DIBACCO (CAN)
ARGENT - Danielle LAPPAGE (CAN)       
BRONZE - Anna SCHELL (GER)
BRONZE -Blessing OBORUDUDU (NGR)

72kg    
OR - Guilford, Dymond GUILFORD (USA)
ARGENT - Sennett, Andrea Rose SENNETT (USA)         
BRONZE -Molnar, Zsuszanna  MOLNAR (SVK)

76kg    
OR - Natalya VOROBIEVA (RUS)
ARGENT - Martina KUENZ (AUT)           
BRONZE - Francy RAEDELT (GER)

L'Hebdo dans les réseaux ! 

1. Big Move Monday -- Ibragim Ilyasov (RUS) -- 2018 U-23 Europe @ilyasov_57
2. RYU Hansu abîmé ! La Corée a pondu deux champions ce weekend, assez pour prendre la cinquième place par équipe !   #grecoromanwrestling #wrestling 📸 @martin_gabor__
3. Le champion olympique KIM Hyeonwoo 🇰🇷 prend rapidement le dessus #hungariangp2019 .
4. Belle action au J.1 #hungariangp2019 #unitedworldwrestling #wrestling#grecoromanwrestling
5. Belle journée @alliseeisgold (2/22) ! Счастливого @alliseeisgold дня !

L'Hebdo !

L'Hebdo du 17 mars !

By Eric Olanowski

En revue, les performances historiques de Valencia Escoto et Augustin Destribats au tournoi de qualification olympique panaméricain, la qualification pour Tokyo dans chaque catégorie de poids de l'équipe cubaine de lutte gréco-romaine et les qualifications des championnes olympiques Maroulis et Wiebe.

1. Valencia Escoto, première Mexicaine de l'histoire qualifiée pour les JO
Alma Jane VALENCIA ESCOTO (MEX) est devenue la première Mexicaine de l'histoire à parvenir à se qualifier pour les Jeux Olympiques, grâce à sa médaille d'or des 57kg obtenue au tournoi de qualification olympique panaméricain. Elle a remporté ses quatre combats d'Ottawa - dont un par tombé sur la championne du monde Linda MORAIS (CAN) et un par forfait d'Helen MAROULIS (USA).

Valencia Escoto a commencé sa journée par deux victoires décisives sur Betzabeth SARCO COLMENAREZ (VEN) et Nes RODRIGUEZ TIRADO (PUR), qui l'ont placée en demi-finale face à la Canadienne championne du monde en titre des 59kg Linda Morais. 

Lors de cette demi-finale, Valencia Escoto a stoppé un précoce double ramassement de jambe par une projection en contre-offensive. Elle réussit à s'insérer par la droite pour une prise de bras lors de sa tentative et étala son adversaire au sol, prenant la tête 4-0.

Son opposante s'est cependant rapidement remise sur pied, obtenant pratiquement un amené au sol en glissade. Malgré cela, la fraîche olympienne a vu la championne du monde se relever pour la seconde fois de cette première période.

Les marées vont vite, et ce fut au tour de Valencia Escoto de tout faire pour se relever - quand fut sifflée la fin de la première période, qu'elle termine sur un score de 6-2.

Après la reprise, Valencia Escoto para un ramassement de jambe intérieur gauche et étalait Morais en tombé - devenant la première Mexicaine qualifiée en lutte aux Jeux Olympiques.

Agustin DESTRIBATS (ARG) a terminé deuxième des 65kg au tournoi de qualification olympique panaméricain - et qualifie ainsi l'Argentine pour les Jeux Olympiques. (Photo : Tony Rotundo)

2. Destribats met fin à une absence olympique argentine de 24 ans
Agustin DESTRIBATS (ARG) a mis fin à l'absence olympique de l'Argentine depuis 24 ans et qualifie son pays pour les JO de Tokyo suite à sa victoire par tombé sur l'Américain Zain RETHERFORD (USA) en demi-finale des 65kg. Destribats devient ainsi le premier lutteur argentin de lutte libre à obtenir la qualification pour les Jeux Olympiques depuis celle de Paulo IBIRE (ARG) en 1996 pour les Jeux d'Atlanta.

Dans ce combat, Destribats a concédé un double ramassement de jambe et était à un cheveu de subir un croisillon, mais il su parer pour piéger l'Américain sur son dos, le maintenant ainsi pendant 25 secondes pour obtenir le tombé en première  période et une place à Tokyo.

Helen MAROULIS (USA) a qualifié les Etats-Unis pour les JO en 57kg grâce à sa médaille d'argent au qualificatif olympique panaméricain. (Photo : Tony Rotundo)

3. Les championnes olympiques Maroulis et Wiebe qualifient leurs pays pour les JO 
Les championnes olympiques Helen MAROULIS (USA) et Erica WIEBE (CAN) ont obtenu la qualification pour leurs pays pour les Jeux OLympiques de Tokyo après avoir terminé dans les deux premières places de leurs catégories respectives au tournoi panaméricain de qualification olympique, et toutes les deux restent en course pour défendre leurs médailles d'or de Rio 2016.

Maroulis, pour qui il s'agissait de la première compétition internationale depuis le championnat du monde de 2018, a remporté quatre combats avant de déclarer forfait par blessure pour la finale - après avoir qualifié les Etats-Unis en 57kg en demi-finale.

Pour son premier combat, Maroulis s'est facilement défaite de la Canadienne Linda Morias par 10-2, dans ce duel entre une championne olympique et une championne du monde.

Maroulis a ensuite vaincu Giullia RODRIGUES (BRA) et Lissette ANTES (ECU) aux deux tours suivants et n'était alors qu'à un pas d'une seconde place olympique pour les Etats-Unis.

Lors de la demi-finale, Maroulis a écrasé Nes RODRIGUEZ (PUR) 10-0 et obtenu la qualification des USA en 57kg.

Il lui faudra cependant sortir vainqueure des sélections olympiques pour représenter la bannière étoilée aux JO.

La Canadienne Erica Wiebe est la seconde championne olympique à obtenir la qualification pour les JO ce weekend. Wiebe, qui luttait dans sa ville natale d'Ottawa, a remporté le tableau des 76kg et la possibilité de renouveler son titre.

Elle a commencé sa journée par une victoire de justesse par 2-1 sur Aline DA SILVA FERREIRA (BRA), pour enchaîner par deux claires victoires sur Milaimys de la Caridad MARIN POTRILLE (CUB) et Andrimar LAZARO (VEN) et rejoindre Genesis REASCO (ECU) en demi-finale.

Wiebe a vaincu Reasco Valdez par 6-0 en demi-finale, obtenant ainsi une place olympique, puis a déclaré forfait pour blessure pour sa finale contre Aline Da Silva Ferreira, se contentant d'une médaille d'argent.

Wiebe avait remporté les sélections olympiques canadiennes en décembre dernier et représentera le Canada aux Jeux Olympiques de Tokyo en 76kg.

Yosvanys PENA FLORES (CUB) est l'un des six athlètes cubains de lutte gréco-romaine qui représentera son pays aux JO de Tokyo. (Photo : Tony Rotundo) 

4. Cuba envoie ses six lutteurs de GR aux JO ! 
L'équipe cubaine de lutte gréco-romaine s'est rendue au tournoi panaméricain de qualification olympique en quête de quatre places de qualification , car elle en avait déjà remporté deux lors du championnat du monde de Noursoultan grâce aux performances d'Ismael BORRERO MOLINA (CUB) et d'Oscar PINO HINDS (CUB). Ce weekend, trois Cubains ont décroché l'or et un l'argent, d'où le total des catégories qualifiées.

Les trois champions cubains au panaméricain sont Luis Alberto ORTA SANCHEZ (CUB), Yosvanys PENA FLORES (CUB) and Gabriel Alejandro ROSILLO KINDELAN (CUB), tandis que Daniel GREGORICH HECHAVARRIA (CUB) est vice-champion.

En plus de ce succès gréco-romain, les lutteuses cubaines ont également brillé à Ottawa. 

Jusqu'à cette date, Katherine VIDIAUX (CUB) était la seule lutteuse cubaine à avoir lutté aux Jeux Olympiques. Elle sera rejointe par Lianna MONTERO (CUB) et Yusneylis GUZMAN (CUB), chacune vainqueure, en respectivement 50 et 53kg, et qualifiée pour Tokyo.

Athlètes cubains qualifiés en catégories olympiques, lutte gréco-romaine
60kg - Luis Alberto ORTA SANCHEZ (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
67kg - Ismael BORRERO MOLINA (CUB) –  Championnat du monde, médaille d'or
77kg - Yosvanys PENA FLORES (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
87kg - Daniel GREGORICH HECHAVARRIA (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'argent
97kg - Gabriel Alejandro ROSILLO KINDELAN (CUB) – Qualificatif OG panaméricain, médaille d'or 
130kg - Oscar PINO HINDS (CUB) – Championnat du monde, médaille d'argent

5. Les tournois de qualification olympique européens et mondiaux reportés
Le tournoi européen de qualification olympique pour les JO 2020, initialement prévu du 19 au 22 mars prochain à Budapest en Hongrie, de même que le tournoi mondial "de la dernière chance" de qualification prévu à Sofia en Bulgarie du 30 avril au 30 mai, ont été reportés à une date ultérieure.

Les deux événements seront reprogrammés, le qualificatif européen probablement pour la mi-mai et le qualificatif mondial début juin.

"Nous suivons attentivement la réponse gouvernementale au COVID-19 et informons nos athlètes, entraîneurs et fans au fur et à mesure," a déclaré M. Nenad Lalovic, Président d'United World Wrestling.

"La procédure de sélection de nos participants olympiques se fera en compétition mais nous devons rester patients et vigilants dans ce combat mondial contre la pandémie. La santé et le bien-être de nos athlètes est une priorité absolue."